A propos de clavis films

Directeur : Simon SHANDOR

Site web : http://www.clavisfilms.com/ 

Histoire

Clavis (clé en latin) Films a été créée en 1958 par Lucy Ulrich.  Son but était d'avoir accès au monde magique du cinéma et se tourne dès ses premiers pas vers les coproductions européennes. 

 

Elle a également produit de remarquables films tels que L'Enclos d'Armand Gatti en 1961 (Prix de la critique à Cannes cette année-là, remis par Jean Cocteau) et La Chasse au diable de Pierre Koralnik en 1974.

 

Souhaitant adapter un roman de Franz Kafka dont elle détenait les droits, elle a réussi à convaincre Orson Welles de venir en Europe. Le projet n'a malheureusement pas pu aboutir.

 

Pendant des années la société a été dirigée par Julian Pappé. En 2002, Simon Shandor scénariste et réalisateur, ami de Lucy Ulrich et Julian Pappé, reprend la direction de la société.

 

Il commence à étendre l'activité de la société à la distribution de DVD, se spécialisant dans des plus grands chefs-d'œuvre du cinéma hongrois. Simon Shandor souhaite poursuivre la politique de production de la société délibérément européenne, notamment avec le film On m'appelle Bonnie de Krisztina Deák, long-métrage franco-hongrois présenté au Festival de Cannes en 2005. Il produit le premier film de Xavier Deluc, Tombé d'une étoile, en 2007, et développe une série de télévision ambitieuse, Urban Comix.

 

Aujourd'hui il prépare, en coproduction avec la société de David Lynch le prochain film d'Alejandro JodorowskyKing Shot, qui réunira, entre autres, Nick Nolte, Asia Argento, Arielle Dombasle, Udo Kier, Marilyn Manson. Cet ambitieux projet est défini comme un "gangster spaghetti métaphysique" par le réalisateur.

 

Un polar sur fond de politique, Le Nez, écrit et réalisé par Jacques Rouffio, le dernier cinéaste à avoir mis en scène Romy Schneider, est en développement chez Clavis.


FILMS PRODUITS

 

 

EN PRÉPRODUCTION

 

King Shot, d'Alexandro Jodorowsky

 

Alejandro Jodorowsky, légendaire réalisateur de La montagne sacrée, prépare son nouveau film dont le producteur exécutif est David Lynch, qui assurera également la distribution via sa compagnie Absurda. Défini par son auteur comme un "gangster spaghetti métaphysique", cette coproduction franco-américaine sera jouée par Nick Nolte, Asia Argento, Arielle Dombasle et le rocker gothique Marylin Manson.

 

 

Tombé d'une étoile, de Xavier Deluc (2008), film français

Prix de la découverte, Festival du film de Sarlat, 2008

Prix de la meilleure réalisation, Monaco Charity Film Festival, 2009

 

Tout juste sorti de prison, Jaco, 20 ans, s'engouffre au cœur de l'Ardèche pour régler à sa manière une affaire personnelle. Seulement, Jaco déambule dans une vie partagée entre la réalité et le polar qu'il a écrit pendant sa détention. Il reflète le malaise d'une certaine jeunesse qui finit par ne plus trouver la cloison entre l'imaginaire et le quotidien... Cela va réserver des surprises à ceux qu'il va côtoyer.


 

 

BOÏ le Patchivalo,

de Simon Shandor et Georges Klein (2005)

Documentaire, fiction musicale tournée en Haute-Provence, au pied des Alpes. Dans la nature immense et sauvage se réflète la vie quotidienne d'une tribu gitane. Négrita, Pépito et Boï, sont membres de cette famille pleine de talent et de volonté, qui aime vivre et chanter le bonheur et la liberté.

 

Disponible en DVD

 

 

 

On m'appelle Bonnie de Krisztina Deák (2004), co-production franco-hongroise.

 

Inspiré de faits réels

Deux adolescents tombent amoureux et sont amenés par le hasard à braquer une banque. Après une année de cavale, le garçon est mortellement blessé lors d'une fusillade avec la police. La jeune fille, 14 ans à l'époque, a pris 14 ans de prison. C'est dans la cellule où elle purge sa peine qu'elle a écrit son histoire, pleine d'action et d'émotion.

 

Son témoignage devint ensuite un best-seller en Hongrie. La presse hongroise a comparé cette aventure à celle entreprise par Bonnie et Clyde.

 


 

 

La chasse au diable, de Pierre Koralnik (1975), film français

L'histoire est basée sur un fait divers qui s'est déroulé dans les vallées isolées des cantons suisses. Un prédicateur (Michel Bouquet) et son assistante (Ingrid Thulin) arrivent dans un village et empruntent des sommes importantes à ses habitants. Afin de brouiller les pistes, ils arrivent à convaincre les villageois qu'une jeune fille du village est habitée par le diable et qu'il faut l'exorciser dans un rite macabre. Les habitants la battront à mort. 

 

Autour du film :
Les acteurs étaient si convaincants que La Chasse au diable a provoqué de vives réactions, allant jusqu'à l'interdiction de sa projection. 
Ingrid Thulin, l'épouse d'Ingmar Bergman, joue le rôle de la mère incestueuse dans Les Damnés de Luchino Visconti en 1968. Pour le rôle de la fillette, l'assistant de Pierre Koralnik lui présente une jeune fille de 15 dont le nom était Isabelle Adjani. Le réalisateur refusa de lui donner le rôle parce qu'il la trouvait trop belle.

 

 

Jérusalem, de Lucy Ulrich (1974)

D'origine juive polonaise et rescapée d'un camp de concentration allemand où la plupart de sa famille a péri, Lucy Ulrich fut très affectée par la guerre des six jours.

 

Armée d'une caméra super 16 et d'une équipe réduite, elle réaliste Jérusalem, documentaire sur les horreurs de cette guerre.


 

 

L'Enclos, d'Armand Gatti (1961)

Prix de la critique, Festival de Cannes 1961

 

Première production de Clavis Films et première réalisation de Gatti, L'Enclos, film très poignant, fut tourné en 1960 dans le camp de Manthausen. Il retranscrit l'univers concentrationnaire et met en scène deux grands acteurs de théâtre, le Français Jean Négroni et l'Allemand Hans Christian Blech avec d'anciens déportés revenus jouer leur propre rôle sur les lieux de leur atroce perdition.

 

L'Enclos raconte l'histoire d'un chef de camp nazi qui jette un soir dans un enclos un détenu politique et un juif français. Pendant ce temps une sourde résistance s'organise autour des deux prisonniers... Armand Gatti raconte dans ses films les affres de sa jeunesse ; résistant, incarcéré, condamné à mort puis finalement déporté, il s'est évadé avec l'obsession de ne pas s'enfermer dans le mutisme.


CLAVIS FILMS

CLAVIS FILMS DVD

DVD HONGROIS